Reyersviller

Comme dans d'autres villages, l'élevage des porcs était assez important à Reyersviller, d'où le sobriquet "De Mohren". On appelle aussi ses habitants "Die Bohnenseckel", ceux qui se remplissent le ventre avec des haricots, en somme des gens avares et sans gêne.

Cette émission est en dialecte.

01 min 21 septembre 2017