Rolbing

Les habitants de la partie basse du village étaient surnommés les chats, les matous ou « die Katze, Kadere, Karer ». C'est une qualification méprisante pour ces habitants très pauvres. En opposition, les plus aisés du village seront surnommés les pansards, « Die Pänzer », ceux qui s'empiffrent.

Cette émission est en dialecte.

01 min 31 janvier 2018